Beaucoup d’accessoires et d’organes particuliers sont installés sur un jacuzzi pour assurer une relaxation optimale. Evidemment, ces gadgets consomment de l’énergie. Le système de chauffage, l’éclairage, l’alimentation des pompes, … nécessite de l’électricité pour fonctionner.

Les appareillages d’un spa

Bien dissimulés sous la cuvette, un ensemble d’appareils assure le bon fonctionnement. En moyenne, ce système consomme entre 2500 et 7500kWh pour 4 personnes. Evidemment, cela varie en fonction de la fréquence d’utilisation. Comparé à la consommation des autres appareillages domestiques qui est de l’ordre de 3500kWh par an, un jacuzzi est considéré comme énergivore. La pompe est par exemple reste en fonctionnement durant plusieurs par jour.

Vous pouvez avoir la valeur de cette consommation le jour même que vous acheter un jacuzzi. Selon la saison, cette consommation peut encore augmenter. En effet, en hiver, la facture d’électricité sera plus élevée. Les paramètres suivant interviennent également dans ce chiffre : volume d’eau, le modèle du spa : enterré ou non, le but des utilisateurs, la température de l’eau et le bon état des organes.

Pour que votre facture soit amoindri le plus possible, vous devez bien entretenir votre jacuzzi ainsi que l’ensemble de l’appareillage. Beaucoup de méthodes permettent d’assurer cet entretien. D’un autre côté, la bonne qualité de l’eau ne doit pas être négligée. Ceci étant donné que votre risque de subir des brûlures si jamais il y a des produits actifs comme le chlore.

Pour tous les modèles

A chaque modèle, les organes peuvent être de différents types. Il en a dont la pompe peut être utilisé en même temps pour la filtration et à produire des jets. Cela consomme moins d’énergie que pour les jacuzzis dans ces dispositifs sont séparés. Il vous appartient alors de bien choisir votre modèle : gonflable, portable ou bien encastré.

L’énergie consommée par l’utilisation des jacuzzis doit être maîtrisée selon la Confédération qui s’occupe de la législation de l’usage des appareils électriques. Les cantons ont déjà établi que les jacuzzis font parties des installations électriques. Ceci étant : chaque personne intéressée d’utiliser un jacuzzi doit se renseigner auprès de sa commune pour toutes les applications.

Des questions à se poser avant d’acheter un spa
 Jusqu’où vous êtes prêt à assumer la consommation du fait qu’elle influe beaucoup la sécurité énergétique.
 S’il y a une possibilité de réduire la consommation or qu’il ne vous convient pas, l’appliquerez-vous ?
 Est-ce que vous avez pensé en même temps au prix de l’électricité avec celui du jacuzzi ?
 Etes-vous déjà rendu à la commune sur les normes et les autorisations nécessaires ?
 Votre sol répond-t-il aux contraintes techniques de l’installation ?
 Le bruit engendré par les appareils va gêner votre entourage. Avez-vous déjà une solution ?
 Votre habitation dispose-t-il de la puissance nécessaire pour alimenter et faire fonctionner les organes comme il faut.
 Votre plomberie permet-elle d’évacuer l’eau comme il se doit ?
 Si vous voulez l’installer à l’intérieur, l’ouverture de votre maison autorise-t-elle l’introduction du jacuzzi ?

Certes, vous n’allez pas utiliser votre jacuzzi en permanence. Que faut-il faire à ces moments là ? Selon le type, il existe des réglages applicables en mode attente ou standby. Le simple fait de maintenir la température de l’eau consomme de l’énergie. Vous devez bien alors vous renseigner auprès des fabricants ou vendeurs pour savoir comment entretenir efficacement votre jacuzzi.