Si vous êtes un sportif et que dans les nombreux sports que vous pratiquez, se trouve également la natation. Vous adoptez, quand vous vous y rendez des tongs. La tong est l'ustensile adaptée pour les piscines, d'autant plus si celles ci sont publiques.

La tong ou la claquette a une double utilité dans une piscine publique ; elle assure tout d'abord la sécurité autou du bassin, elle prévient tout risque de glissade au bord de l'eau et ensuite elle prévient du risque d'attraper certains virus qui ensuite aboutissent à des verrues plantaires.

Car contrairement à ce que l'on croit ce n'est l'eau de la piscine qui peut véhiculer des bactéries, c'est plutôt les abords du bassin, les pédiluves ou les couloirs des vestiaires ou encore les douches. L'idéal est de pouvoir se rendre jusqu'au bord du bassin avec les bords et de les retrouver ensuite dès que l'on sort de l'eau. Ainsi, on limite considérablement les risques de contamination.

Ensuite, chacun peut prévenir le risque d'infecter les autres, quand il se sait porteur de mycoses aux pieds ou de verrues plantaires, en respectant scrupuleusement le temps de douche. Et se doucher ne signifie pas se rincer à l'eau, je parle plutôt d'une application de gel douche, shampoinp et même démaquillant.

Par contre, vos tongs de piscine doivent être différenciées des tongs de ville, pas question après la piscine de repartir avec les mêmes tongs aux pieds. La barrière des bactéries, des microbes et des virus est rompue à ce moment là. D'ailleurs, les tongs ne sont pas les meilleures chaussures pour se promener ensuite, elles ne protègent pas suffisamment les pieds ni les chevilles. De plus, la conduite automobile est totalement interdite avec des tongs aux pieds, elles peuvent s'enchevêtrer avec les pédales et provoquer ensuite la perte de contrôle du véhicule.

Donc à vos tongs, mais seulement à la plage ou à la piscine !